Home / Radio / Actualités / A Madagascar, des brigades antirats contre la peste
Des enfants sans abri dans la peripherie

A Madagascar, des brigades antirats contre la peste

Des enfants sans abri dans la peripherie
Des enfants sans abri dans la peripherie

Besakay est perché sur les hautes terres centrales de Madagascar, étouffé par une forêt dense et épaisse qui l’isole de tout. Deux heures de marche sont nécessaires pour atteindre ce village situé à 1 300 mètres d’altitude et constitué d’une trentaine de cases en bois recouvertes de feuilles de sisal séchées. Environ 150 personnes y vivent, dont une majorité d’enfants. Tous se nourrissent de riz et de produits de la pêche issus des sources d’eau douce qui coulent en contrebas de la montagne.

Dans cette zone dépourvue du moindre centre de santé, une femme enceinte ainsi que son mari et un enfant sont décédés en janvier, emportés par la peste, une maladie endémique qui réapparaît chaque année dans l’île depuis une trentaine d’années, entre octobre et avril, lorsque surviennent les pluies. Toujours en janvier, une dizaine d’autres cas de peste ont été enregistrés à Amparafaravola, un district proche de Besakay.

« Au début, cela ressemblait à des crises de paludisme à répétition que nous soignions comme nous pouvions jusqu’à ce qu’un technicien de santé vienne nous expliquer qu’il s’agissait bien de la peste », témoigne Finiavana, la voix étranglée par l’émotion. Ce paysan de 43 ans, père d’une famille de cinq enfants, s’inquiète d’apprendre que son village est situé dans une importante zone pesteuse, où les habitants sont en contact fréquent avec les rats contaminés par la bactérie Yersinia pestis, à l’origine de la maladie.
lemonde

Check Also

Côte d’Ivoire : des démobilisés endeuillés réclament à leur tour des primes

Après les mutineries de 8 400 soldats pour réclamer le paiement de primes, d’anciens rebelles ...

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: