Home / Radio / Actualités / Barcelone : un noir cède sa place à une blanche… elle y fait asseoir son chien

Barcelone : un noir cède sa place à une blanche… elle y fait asseoir son chien

camernews-Non-Racisme

 

La scène a eu lieu dans la localité catalane de Vic à quelques kilomètres de la ville de Barcelone.

Adama Diop, un Sénégalais habitant la localité Catalane de Vic ne digère toujours pas le geste raciste d’une sexagénaire dans un bus de transport interurbain qui a fait montre de plus de considération envers son chien qu’à son égard.

Souvent les personnes majeures interprètent mal les avantages dont elles bénéficient grâce à leur âge avancé. Dans de nombreux lieux publics, des recommandations suggérant une attention particulière aux personnes âgées sont bien inscrites pour que chaque citoyen mettant son exergue son civisme les suivent à la lettre.

Et dans le bus interurbain H 12 de la localité de Vic, ces recommandations sont bien visibles et écrites en Catalan, Espagnole et Anglais. « Priorité pour les places assises aux personnes, vivant avec handicap, 3eme âge, femmes avec enfant et enceinte ».

C’est dans cette logique, voyant monter une sexagénaire accompagnée de son chien (un caniche blanc), Diop qui était assis confortablement et perdu dans la lecture d’un écrivain africain se lève et invite la sexagénaire à prendre sa place.

Celle-ci s’incommode par la proposition, murmure quelques phrases en Catalan et se rapproche du siège où elle y installe son chien. Diop qui s’étonne du geste à l’instar des autres passagers gesticule et ne se gêne pas à en faire la remarque dans un espagnole approximatif « Donc, votre chien est plus important que moi ? » « A qué no lo sabia morenito…Tu l’ignorais nègre ? » rétorque la sexagénaire sur un ton ferme et rassurant.

Une grosse colère envahit Diop, ses yeux le trahissent. En quelques secondes plusieurs idées traversent son esprit avant qu’il n’improvise une réponse adéquate à cette humiliation.

La réaction de Diop

Comme un défenseur disposé à éviter un but lors d’une finale alors que le portier est battu et le ballon se dirige tranquillement au fond des filets, Diop rassemble toutes ses forces et substitut le ballon au pauvre chien.

Le coup de pied que le chien reçoit est si appliqué qu’il se retrouve de l’autre côté du bus, sa queue entre ses pattes sous un siège. L’indifférence des autres passagers contraste avec les plaintes de la sexagénaire qui se perd dans un monologue d’insultes.

Diop sort de son sac un papier mouchoir avec lequel il nettoie le siège, et y asperge un peu de parfum avant de s’asseoir, se replongeant dans la lecture de son écrivain africain.

 

camernews

Check Also

Tanzanie: les opérateurs du mobile écopent d’une amende globale d’1,6 million $ pour violation des règles de l’identification des abonnés

L’Autorité de régulation des communications de Tanzanie (TCRA) a sanctionné tous les opérateurs de téléphonie ...

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: