Home / Radio / Actualités / Cameroun – Cyber arnaque: 602 Camerounais escroquent 4 milliards de FCFA à 2 700 Américains via Facebook

Cameroun – Cyber arnaque: 602 Camerounais escroquent 4 milliards de FCFA à 2 700 Américains via Facebook

Depuis mars 2017, la justice camerounaise est aux trousses de 602 présumés cybercriminels impliqués dans un vaste mouvement d’arnaque via le réseau social Facebook.

Si l’on en croit une publication du magazine TIC Mag, 90 personnes ont déjà été interpellées, principalement dans les villes de Douala, Yaoundé, Bamenda, Buea et Kumba, et leur procès est en cours. Ils sont accusés d’avoir escroqué 4 milliards à 2 700 américains à travers les réseaux sociaux, notamment Facebook. Ce vaste réseau, peut-on lire, a été mis à nu par le Bureau Fédéral d’Investigation Américain (FBI).

Le magazine renseigne qu’en mars 2017, une délégation du FBI a effectué le déplacement de Yaoundé pour remettre aux autorités une liste de 602 Camerounais qui seraient spécialisés dans l’arnaque sur Internet via les réseaux sociaux.  Ces présumés cybercriminels auraient dépouillé leurs victimes, essentiellement Américaines et des Français.

«Certains accusés qui ont plaidé «coupable» ont expliqué qu’ils se servaient de faux profils Facebook sensés appartenir à des personnes de race blanche pour vendre des articles (vêtements, œuvre d’art, animaux de compagnie, etc.) dont les prix oscillaient entre 30 et 150 euros. Une fois un « client » intéressé, ils lui demandaient de payer les frais d’achat ainsi que les frais d’envoi via  Visa ou MasterCard. Les victimes devaient acheter des cartes visa ou des tickets MasterCard prépayés, les gratter et transférer les codes à l’arnaqueur via Facebook ou via téléphone. Ceux-ci pouvaient ainsi effectuer les retraits dans les guichets automatiques du Cameroun», indique TIC Mag.

D’autres personnes interpellées ont plaidé «noncoupable», dans le cadre du procès qui a actuellement cours au Tribunal de Grande Instance du Mfoundi à Yaoundé.  «Le ministère public a requis la condamnation de tous les accusés, à l’exception de deux, qui ont produit des explications « convaincantes ». Il s’agit de Youmyame Aboubakar, un vendeur de voitures qui a expliqué avoir remis son ordinateur portable pour réparation à Fru Tetanye qui l’aurait ensuite utilisé pour commettre son forfait. Egalement, Ndombe Epoh qui affirme avoir été mis en contact avec un tiers par Fru Tetanye pour changer en espèce des tickets Master Card d’une valeur de 1 500 euros», renseigne le magazine.

 

cameroon-info

Check Also

Esclavage : le Niger convoque l’ambassadeur libyen

Ce 19 novembre, le Niger a convoqué l’ambassadeur de Libye à Niamey pour lui faire …

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: