Home / Radio / Actualités / Cameroun – Extrême-Nord: Des caméras de surveillance installées aux principaux carrefours de la ville de Maroua

Cameroun – Extrême-Nord: Des caméras de surveillance installées aux principaux carrefours de la ville de Maroua

Il est question de renforcer la sécurité dans cette ville.

Même s’il est actuellement impossible de préciser le nombre de caméras de surveillance dont dispose Maroua dans la Région de l’Extrême-Nord, on sait par contre que les principaux carrefours de la ville et les lieux de grand rassemblement ont été dotés de ces appareils, depuis déjà quelques semaines. Le quotidien Mutations qui en parle aussi dans sa parution du 8 février 2018 rapporte que les serveurs centraux pour le contrôle et le monitoring de ces caméras sont installés au Commissariat central de la ville. «Un pylone géant y est également installé. Des informaticiens sont à pied d’œuvre afin d’opérationnaliser le projet qui devrait donner un coup de pouce aux efforts des forces de défense et de sécurité dans la surveillance du territoire», écrit le journal.

Des sources rencontrées par notre confrère révèlent que ce projet de sécurité va s’étendre sur les principaux axes interurbains et le long des frontières. «Les villes frontalières de Kolofata, Fotokol, Amchidé, Kerawa, Waza et Dabanga seront principalement concernées avant d’envisager d’autres extensions». Les populations de la ville espèrent que ces appareils permettront aux forces de défense et de sécurité de pouvoir faire face et lutter efficacement contre la secte terroriste Boko Haram. Il faut par ailleurs préciser que Maroua vient ainsi de rejoindre les grandes métropoles du pays à savoir Douala et Yaoundé qui disposent des caméras de surveillance depuis mars 2016, par le trio Cameroon telecommunications (CAMTEL)-Délégation générale de la sûreté nationale (DGSN)-Interpol.

Pour rappel la mise en place des caméras de surveillance dans les grandes villes du Cameroun est un projet qui avait été annoncé par la DGSN. Le Chef de l’État Paul Biya, a signé en juin 2016 un décret habilitant le Ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire à signer, avec la Bank of China, un accord de prêt commercial d’un montant de 45,9 milliards FCFA destinés au financement de la phase I du projet d’extension au plan national, du système intelligent de vidéosurveillance urbaine. Ledit projet, mis en œuvre depuis janvier 2014 à Yaoundé, la capitale dans le cadre de sa phase pilote, prévoyait l’installation de 1500 caméras et relais de communication dans les 10 chefs-lieux de région ainsi que dans 7 autres zones stratégiques frontalières, notamment dans la région de l’Extrême-Nord en proie aux assauts de la secte islamiste Boko Haram.

 

actucameroun.com

Check Also

Smartphones : Wiko ouvre une usine de montage en Algérie

Poussée par l’interdiction des importations de smartphone en Algérie, la marque française Wiko ouvre une …

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: