Wednesday , 20 September 2017
Home / Radio / Actualités / Cameroun – Football: Le nouveau président de la CAF pense à changer la formule de la CAN

Cameroun – Football: Le nouveau président de la CAF pense à changer la formule de la CAN

Ahmad Ahmad est favorable à une augmentation du nombre de pays participants ainsi qu’à un changement de la périodicité. Cameroon-Info.Net vous propose quelques points saillants de l’interview que le malgache a accordée à VOA.

Question : Près d’un mois après votre élection à la tête de la Confédération africaine de football, dans quel état avez-vous trouvé la CAF ?

Ahmad : Il y a beaucoup de réformes à faire au niveau administratif. Il y a eu des efforts entrepris pendant 29 ans, c’est vrai. Mais il reste beaucoup à faire face aux changements dans le management international. Je fais procéder aussi à un audit, pas par suspicion, mais c’est la règle dans ces grandes organisations.

Question : Vous avez fait campagne, notamment, pour une meilleure redistribution des revenus du football envers les “petits pays” du continent. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

Ahmad : Pour la redistribution, petit ou grand pays, c’est la même chose. Pour respecter l’une de mes promesses de campagne, on va déjà procéder à une modification du budget de la CAF de cette année, lors du congrès de Bahreïn. On va redistribuer 100.000 dollars par fédération sur les ressources allouées par la FIFA.

Question : Depuis votre élection, vous avez eu des propos plutôt bienveillants vis-à-vis d’Issa Hayatou, pourquoi ?

Ahmad : C’est ma façon de voir les choses. J’ai toujours dit que je considérais Issa Hayatou comme un parent. Il a l’âge de mes oncles donc je le respecte. Mais je n’ai eu aucun contact avec lui depuis mon élection.

Question : Vous limiterez-vous à deux mandats à la tête de la CAF ?

Ahmad : Je ne sais même si je ferai un deuxième mandat mais trois mandats c’est impossible, je ne le ferai pas. J’aime ma vie. Je me concentre sur ce mandat et j’essaierai de le faire en respectant mes engagements pour changer les choses dans la gestion du football africain. Mais je serai intransigeant pour réintroduire une limite d’âge. Je voulais revenir à 65 ans, car je vois déjà la fatigue des voyages en Afrique, mais certains sont favorables à 70 ans. Il faut bien faire les choses.

Question : Confirmez-vous que l’Afrique aura au moins 9 places lors de la coupe du monde 2026 ?

Ahmad : Oui, 9 places sont acquises. Mais on peut dire 9,5 places puisqu’un pays africain passera par un barrage face à une autre équipe d’une autre confédération pour obtenir son ticket pour la coupe du monde. C’est une grande évolution.

Question : Après votre visite au Maroc, pensez-vous que le continent organisera rapidement une coupe du monde, après celle de 2010 en Afrique du Sud ?

Ahmad : Le Maroc est très disposé à l’organiser en 2026. Nous nous mobilisons pour cela. En visitant le Maroc, on voit la transformation économique du pays et les infrastructures. Rien qu’à Marrakech, il y a 80.000 chambres d’hôtel.

Question : Le calendrier de la Coupe d’Afrique des nations doit-il évoluer ? La compétition est actuellement organisée en janvier mais certains militent pour qu’elle ait lieu en juin-juillet.

Ahmad : Il faut évoluer mais, lorsqu’on est responsable, il faut agir selon l’intérêt du groupe. Si la majorité est favorable au déplacement du calendrier, au changement de formule ou à l’augmentation du nombre d’équipes, je suis ouvert. Sur le calendrier, il est vrai que dans certaines parties du continent, notamment dans le Sud comme à Madagascar, vous ne pouvez pas jouer en janvier ou février en raison des pluies torrentielles. Mais dans d’autres parties du continent, ils n’ont pas ce problème. Il faut réfléchir.

Source : VOA

Check Also

Migrants : de nouveaux garde-côtes libyens formés par l’UE en Italie

L’Italie a accueilli dimanche 87 nouveaux garde-côtes libyens pour un programme de formation visant à ...

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: