Home / Radio / Actualités / Cameroun – Lutte contre le racisme: Suspendu par son club, la Fédération Internationale des Footballeurs Professionnels apporte son soutien à Samuel Eto’o

Cameroun – Lutte contre le racisme: Suspendu par son club, la Fédération Internationale des Footballeurs Professionnels apporte son soutien à Samuel Eto’o

etoo_02

L’attaquant camerounais a été suspendu de son club en Turquie pour avoir «tweeté contre le racisme».

Mis à l’écart de son club d’Antalyaspor pour avoir critiqué son président pour le racisme, Samuel Eto’o Fils peut désormais compter sur la solidarité de la branche africaine de la Fédération Internationale des Footballeurs Professionnels (FIFPro Afrique).

Quelques heures après la décision du club turc de suspendre le joueur camerounais, la FIFPro Afrique a tweeté à l’intention du double ballon d’or africain le message suivant: «Avec Eto’o, la FIFPro dit non au racisme». La fédération Internationale des Footballeurs Professionnels prend ainsi la même trajectoire que l’ancien capitaine des Lions Indomptable.

Avant d’être sanctionné, Samuel Eto’o avait dénoncé des actes de racisme dont-il était victime. «Peut-être que certaines personnes ne me respectent pas, car je suis noir. Mais je ne vais pas redescendre du niveau que j’ai atteint. Je suis dans ce jeu depuis 18 ans», a-t-il écrit sur son compte Tweeter.

Le Cameroun, dont est originaire le joueur, est affilié à cette fédération depuis 2001 à travers le Syndicat National des Footballeurs Camerounais (SYNAFOC). En février 2016, FIFPro Afrique avait également soutenu l’Ivoirien Serge Aurier qui devrait être sanctionné pour avoir traité son entraineur Laurent Blanc de «fiotte» dans une vidéo sur le réseau social Périscope.

La division Afrique de la FIFPro compte neuf membres à savoir le Cameroun, la République Démocratique du Congo, l’Égypte, le Ghana, la Côte-d’Ivoire, le Maroc, la Namibie, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe. Le Botswana, la Tunisie et le Kenya sont les trois observateurs de l’organe.

Elle a pour objectifs principaux, la stabilité contractuelle, les sanctions contre les clubs qui ne paient pas leurs joueurs à temps et la mise en œuvre de l’interdiction de la tierce propriété à l’échelle mondiale.

cameroon-info

Check Also

Mali: les jus de fruits de Zabbaan décollent et s’exportent

Après plusieurs mois de difficultés à produire directement à un niveau industriel, Zabbaan Holding, qui ...

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: