Home / Radio / Actualités / Culture: Semaine Du Cinema Ivoirien Au Maroc Interview de Mr N’DEPO

Culture: Semaine Du Cinema Ivoirien Au Maroc Interview de Mr N’DEPO

Malgré une journée marquée par des pluies diluviennes ; le programme de diffusion prévu pour la deuxième journée de « La Semaine du Cinéma Ivoirien au MAROC » n’a pu être empêché. La projection du film « Le Mec Idéal », ce magnifique long-métrage d’Owell BROWN a bel et bien eu lieu ce Mardi, 03 Novembre. Pour déguster les saveurs du cocktail cinématographique que leur offre le réalisateur Owell BROWN, nombreux spectateurs plus téméraires que jamais, ne se sont pas ménagés d’aller affronter avec bravoure les mauvaises conditions climatiques du moment, pour se mettre bien au chaud sur les sièges de la salle du cinéma 7ème Art.

AIR DU MBOA n’a pas manqué à l’appel, et pour signer sa présence, a multiplié les interviews notamment celui de Monsieur N’DEPO : Chargé de la Culture à l’Ambassade de CÔTE d’IVOIRE au Royaume du MAROC. Lui qui s’est chargé ici d’apporter un peu plus d’éclaircissement sur les raisons qui ont permis à cet évènement de voir le jour et les objectifs visés.(Interview retransmis ci-dessous)

 

Monsieur N’DEPO, pouvez nous dire en quelques mots dans quel but cet évènement a été créé ?

Cette événement s’inscrit dans le cadre la coopération cinématographique Marocco-ivoirienne, une coopération qui dans son ensemble a toujours été excellente, et cet évènement cadre avec un accord de co-production et d’échange cinématographique qui a été signé entre l’Office National du Cinéma de CÔTE d’IVOIRE (ONAC-CI) et le Centre Cinématographique Marocain (CCM) le 11 juillet de l’année 2011. Donc il s’agit ici d’une mise en œuvre de cette convention et de cet accord de coopération. Hier Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la République de CÔTE d’IVOIRE au Royaume du MAROC ; Son Excellence Idrissa Traoré rappelait à tous, à travers son élocution que la coopération Ivoiro-Marocaine avait atteint un cap vraiment élevé et que l’on appréciait beaucoup celle-ci.

 

Il s’est tenu à Abidjan : « La Semaine du Cinéma Marocain en CÔTE d’IVOIRE », et qu’aujourd’hui il se tient ici même à Rabat celui du cinéma Ivoirien ; est-ce la première et la dernière édition de cet évènement au MAROC ?

Comme je vous ai dit cet évènement s’inscrit dans le cadre d’un accord, l’accord prévoit que chaque année, cet évènement se tienne de manière alternative en CÔTE d’IVOIRE et l’année suivante au MAROC. Donc en 2013, nous avons eu l’édition Marocaine à Abidjan ; 2014, édition Ivoirienne à Rabat et en 2015 ça sera l’édition Marocaine en CÔTE d’IVOIRE. Pour cette année, nous avons 11 acteurs de l’univers cinématographique Ivoirien qui sont présents, toutes tendances confondues :   des administrateurs de Cinéma, il y a des réalisateurs, des jeunes cinéastes. Et à l’affiche nous avons au total une dizaine de films toutes tendances confondues, des films qui datent des années soixante mais qui sont de très bonne qualité, il faut le dire comme : « La Femme au Couteau » du doyen Timité BASSORI, qui a servi de film d’ouverture hier et qui est un excellent film. Et aujourd’hui, nous avons à l’affiche « Le Mec Idéal » d’Owell BROWN qui est aussi un film qui a été télescopé en collaboration avec le Centre de Cinématographique Marocain : fruit de l’accord de coopération entre le MAROC et la CÔTE d’IVOIRE. Je voudrais remercier au passage les autorités Marocaines qui se sont fortement impliquées, remercier tout le gouvernement Marocain au nom de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur, au nom du Ministre de la Culture et la Francophonie Monsieur Maurice KOUAKOU BADAMA.

Quel est l’apport de cet évènement pour des jeunes étudiants subsahariens qui se forment dans les écoles de cinéma du MAROC aujourd’hui ?

Je voudrais vous remercier pour cette question qui est très pertinente. Ce que je voudrais dire à cette jeune génération, c’est que cette semaine est une opportunité pour eux de venir apprendre le cinéma, de venir voir un peu comment le cinéma se pratique, devenir se frotter déjà à leurs devantiers en vue de s’enrichir ou de s’enquérir de l’expérience de ceux-ci pour nous produire des bons films demain. Et les cinéastes Marocains sont là, ils sont nombreux, les cinéastes Ivoiriens également, donc nous demandons à cette jeune génération de venir massivement car c’est pour eux que nous le faisons.

 

Quels sont vos attentes vis-à-vis du public Ivoirien au Maroc en particulier et de la communauté subsaharienne en général ? En d’autres termes est-ce que vous attendez que beaucoup de personnes viennent découvrir le cinéma Ivoirien ou c’est juste une présentation sans intention de remplir les salles ?

Bien entendu, notre intention c’est de remplir les salles. Hier la salle était bourrée, avec la présence de Monsieur le Ministre de la Communication ; porte-parole du gouvernement du Royaume du MAROC, la présence de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la République de Côte d’IVOIRE au Royaume du MAROC. Nous espérons qu’elle le sera d’avantage ces jours à venir, et nous voulons profiter de votre micro, de votre antenne pour appeler toute cette communauté aussi bien subsaharienne que Marocaine à venir massivement découvrir le cinéma Ivoirien.

 

Merci Monsieur N’DEPO, c’était un plaisir pour la web-radio AIR DU MBOA de vous avoir à leur micro, et nous espérons que cette semaine se déroulera à merveille.

C’est nous qui vous remercions.

Armel DJATCHE pour Air Du Mboa

Check Also

Le Rwanda s’ouvre à tous les pays du monde en supprimant les visas

Le Rwanda, désormais un pays sans barrière dans la circulation des pays et des biens. …

One comment

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: