Home / Radio / Actualités / Forum Afrique Développement: Entretien avec Mohamed EL Kettani, PDG d’Attijariwafa Bank
Mohamed el-Kettani homme d'affaires marocain et actuel président-directeur général de la première banque marocaine, Attijariwafa bank

Forum Afrique Développement: Entretien avec Mohamed EL Kettani, PDG d’Attijariwafa Bank

« Les jeunes subsahariens sont les meilleurs ambassadeurs du groupe Attijariwafa Bank dans nos filiales africaines »

Le forum Afrique Développement a grandi au fil du temps. De nouveaux opérateurs se sont joints à l’avènement qui est devenu une nécessité pour l’échange entre les différents opérateurs économiques du continent. Pour Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa Bank, ce forum n’est qu’une suite de l’engagement du groupe bancaire dans le continent africain marqué par une forte expansion de ses filiales dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne. Une réussite qu’il attribue au capital humain qualifié, motivé et déterminé. « Ces jeunes subsahariens que nous avons employés sont aujourd’hui les meilleurs ambassadeurs du groupe Attijariwafa Bank dans nos filiales », se félicite-t-il. Dans cette interview, le PDG d’Attijariwafa revient, notamment sur le bilan de la 3e édition du forum international Afrique développement et la place du capital humain dans le succès du groupe à l’échelle continentale. Les propos.

Quel est votre sentiment en cette 1ère journée du forum Afrique développement ?
C’est un sentiment de grande satisfaction, parce que le bilan de cette 3e édition a dépassé nos espérances. Les deux premières éditions étaient un succès parce que nous avions enregistré 1000 à 1200 opérateurs économiques par édition et à peu près 3000 rendez-vous B to B par édition. Au cours de cette 3e édition, nous avons arrêté les inscriptions à 1700 opérateurs issus de18 pays africains. Mon sentiment, eu égard à la cadence des B to B qui ont démarré ce matin, c’est que nous allons enregistrer 4500 B to B. Ce qui dénote que le forum international Afrique développement est réellement là comme plateforme pour satisfaire un besoin des opérateurs africains. On peut bien développer des discours autour de l’intégration sud-sud et de la coopération sud-sud, mais s’il n’y a pas d’instruments, de mécanismes, des plateformes qui aident les opérateurs économiques à se rencontrer, à commercer entre eux et à nouer des relations de partenariat et de co-investissement, cela restera un simple discours. Ce forum a l’avantage d’apporter une solution à ces besoins. Nous avons pris la décision cette année de l’annualiser. Désormais, chaque année, nous tiendrons un forum Afrique Développement, car tous les clients du groupe Attijariwafa Bank des pays dans lesquels nous sommes installés et les non clients nous demandent justement d’organiser ce rendez-vous. C’est une véritable opportunité pour eux, car en 2 jours, ils peuvent se rencontrer dans un cadre convivial, agréable, dialoguer secteur par secteur d’activités. En 30 minutes à peu près d’entretien, ils se familiarisent, connaissent les produits qu’ils commercialisent et nouent des relations

D’où vous est venue l’idée de mettre sur pied ce forum ?
En toute sincérité, l’inspiration est venue du souverain, de sa majesté le Roi Mohammed VI. Depuis son intronisation, dans plusieurs discours, il est revenu sur l’intégration sud-sud. Il en a fait un axe stratégique majeur et il a interpellé le secteur privé marocain à se tourner vers le sud du Maroc et à nouer des coopérations économiques. C’est ainsi que nous avons, en tant que groupe bancaire privé, sous l’impulsion de notre actionnaire de référence, la Société nationale d’Investissement (SNI) engagé notre expansion continentale. Dès que nous avons fait nos premiers pas, dans les premiers pays, en écoutant les opérateurs économiques du Sénégal, de la Tunisie, de la Mauritanie, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Gabon, du Cameroun etc.…nous nous sommes rendus compte qu’il y’avait un besoin crucial des opérateurs économiques de connaitre les autres opérateurs africains. C’est à partir de ce moment que j’ai pris la décision d’organiser ce concept du forum international Afrique développement. Ce forum est appelé à évoluer. Il y’aura des rencontres annuelles, mais nous comptons aller au-delà de ce forum parce que les besoins s’expriment de manière explicite par les opérateurs. A cet effet, nous avons créé le club Afrique développement.
Le recrutement des jeunes étudiants dans le groupe Attijariwafa Bank était-il le signal d’une action forte du groupe bancaire en Afrique subsaharienne ?
Le capital humain est au cœur de la stratégie du groupe. Nous ne pouvons pas assurer un développement harmonieux et durable sans un capital humain fédéré, motivé, bien formé, qualifié, entreprenant. Dès le départ, nous avons assis notre stratégie de développement continental sur le capital humain. Nous nous sommes dit que nous irons en Afrique pour dupliquer un modèle qui a réussi au Maroc, nous allons notamment étendre les réseaux d’agence et développer les activités de nos banques. Nous nous sommes dit que nous aurions besoin de jeunes africains bien formés à la finance, à la banque et à l’assurance pour que nous puissions assurer une prestation de services selon les standards internationaux sur le continent africain. Il fallait tout de suite commencer des recrutements massifs. C’est alors que nous avons lancé il y’a de cela 7 ans le programme « Yeleen » où nous avons noué des relations avec des grandes écoles et des universités marocaines parce que nous savions que le Maroc reçoit approximativement 10000 étudiants d’Afrique subsaharienne pour être formés. Nous avons commencé la première expérience en recrutant une promotion de 50 jeunes subsahariens d’une dizaine de pays africains que nous ciblons dans notre stratégie. Nous sommes comblés parce que ce sont de jeunes talents extraordinaires, motivés, déterminés. Nous sommes aujourd’hui à la 5e promotion parce que ces jeunes restent chez nous au Maroc pendant 2 ans, chacun dans son domaine de prédilection. Ils sont aujourd’hui les meilleurs ambassadeurs du groupe Attijariwafa Bank dans nos filiales. Nous continuons cette belle aventure humaine parce que nous croyons que la culture, l’éducation, la formation rapprochent les pays. Nous allons surement capitaliser sur un développement serein de notre continent. Le forum Afrique développement est essentiellement bâti autour du concept de développement et sur les propos de sa majesté en Février 2014 à Abidjan que l’ « Afrique doit faire confiance à l’Afrique ». Nous avons fait confiance à l’Afrique et nous en sommes très contentes.

Interview de Mr Mohamed El KETTANI

[cjmusic name=”MusicPlayer 1″ /]

Propos recueillis par Armel DJATCHE Pour Air Du Mboa

Check Also

Russie-Afrique : Moscou, cet ami qui nous veut du bien

 En septembre dernier, lors d’une rencontre avec le président guinéen Alpha Condé, le chef d’Etat …

One comment

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: