Home / Radio / Actualités / Gabon : Au coeur du lycée pornographique d’Angondjé

Gabon : Au coeur du lycée pornographique d’Angondjé

gabon1

Gabon le 29 juin 2014 – Ces dernières années, des images pornographiques ‘’made in Gabon ‘‘ circulent de téléphone portable à téléphone portable et même sur Internet. Des images qui ont été réalisées par des élèves de certains lycées et collèges de notre pays. 

Cliquez pour Agrandir

Gabon : Au coeur du lycée pornographique d'Angondjé

Parmi les auteurs de ces sextapes figurent les potaches de l’établissement qui se trouve dans l’enceinte du stade de l’Amitié, au Nord de Libreville, dans la commune d’Akanda, manifestement résolus à profiter de leur liberté.

LYCEE du stade d’Angondjé, samedi après-midi. Dans la cour, il n’y a pas un chat. Les élèves ont débuté leurs vacances, en attendant la remise de bulletins cette semaine. De temps à autre, des vigiles sortent jeter un coup d’œil à la devanture de l’établissement où viennent tourner des taxis en maraudage.

Pour de nombreux lycéens, les vacances se mueront en départ définitif parce que proposés à l’exclusion définitive. Selon une source proche de la direction de l’établissement, plus de 50 garnements pourraient être virés du lycée pour indiscipline. Parmi les griefs formulés à leur encontre, le tournage des films pornographiques dans l’enceinte de l’établissement.

Celui-ci ne dispose des classes de 6è et 5è mais beaucoup d’élèves sont des caïds. « Le proviseur est dépassé par de nombreux cas d’indiscipline. Les élèves d’ici sont insupportables. Nous attendions la fin de l’année pour sévir contre les indélicats », explique la source. « Il n’y pas que le proviseur qui est dépassé par le comportement des élèves ici. Même les enseignants en sont excédés. Ils ont l’impression qu’il y a un esprit qui rendent les enfants boucaniers », une autre source proche de l’établissement, précisant que 56 avaient été exclus en milieu d’année scolaire.

PROPAGANTION D’IMAGES PORNOGRAPHIQUES.

Le lycée du stade d’Angondjé est peuplé de mineurs et de majeurs. Nombreux sont ceux qui posent des actes qui, au-delà des mots pour les exprimer, restent inimaginables. « Les surveillants ont maintes fois saisi des téléphones portables contenant des films pornographiques tournés par des élèves dans les gradins, les douches ou les sales obscures. Certains profitaient parfois des heures creuses pour se livrer à des pratiques immorales », avance un responsable de l’établissement.

JMoulenda

koaci.com

Check Also

La mission de la CPI rencontre des ministres et l’opposant Jean Ping

Au Gabon, c’est le début de la mission des experts de la Cour pénale internationale ...

One comment

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: