Home / Radio / Actualités / Ghana : des poêles anti-pollution

Ghana : des poêles anti-pollution

La pollution atmosphérique est un problème mondial croissant, surtout dans les pays en développement.

Aujourd’hui, la BBC lance sa saison #soicanbreathe qui montre ce qui peut être fait pour lutter contre la pollution de l’air.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de 4 millions de personnes meurent prématurément d’une maladie liée à la pollution atmosphérique des ménages par la cuisson à l’aide de combustibles solides.

Au Ghana, une ONG locale essaie de changer leur utilisation par l’introduction de cuisinières améliorées qui consomment une petite quantité de charbon de bois.

Des femmes enveloppées dans un épais nuage de fumée
Image captionDes femmes enveloppées dans un épais nuage de fumée

Une innovation environnementale

La famille Abayatey, vivant dans un village situé à quelques heures à l’extérieur d’Accra, prépare du “kenkey”, un repas local, à l’aide de feu de bois.

Le nuage de fumée et la chaleur sont insupportables et représentent une menace majeure pour la santé.

L’utilisation de combustibles solides comme le bois est très répandue dans cette partie du pays.

Mais certains cherchent à éradiquer ce danger. C’est le cas des “Ghana Girl Guides” qui ont commencé à enregistrer des résultats impressionnants.

L’Organisation mondiale de la santé estime qu’environ 3 milliards de personnes font cuire leurs aliments et chauffer leurs maisons en utilisant du bois ou du charbon de bois.

Ce qui produit des niveaux élevés de pollution atmosphérique des ménages exposant les femmes et les enfants qui les utilisent à de graves risques pour la santé.

Irene Ashangmor, 15 ans, a présenté à sa famille la cuisinière efficace. Elle dit que cela a fait une grande différence.

L'ancienne méthode de cuisson qui pollue beaucoup les ménages
Image captionL’ancienne méthode de cuisson qui pollue beaucoup les ménages

La résistance des conservateurs

Mais tout le monde n’est pas convaincu de cette nouvelle expérience dans cette communauté.

Martha Abayatey, enveloppée dans un épais nuage de fumée, prépare un repas à l’aide d’un feu de bois.

Elle pense que la méthode traditionnelle de cuisson reste la meilleure option.

Zakia Abdul-Wahab de l’Association des Guides du Ghana dit qu’elles espèrent étendre la campagne de cuisine propre à tout le pays.

Le groupe demande au gouvernement du Ghana de fournir des fonds pour réduire les coûts des poêles.

Avec plusieurs millions de morts chaque année en raison de la pollution par le charbon des feux de cuisson, elles espèrent que le changement va s’opérer un jour.

En attendant, des millions de feux de bois sont allumés à travers le Ghana chaque jour.

Les familles ne savent pas encore qu’il y a un tueur silencieux qui se cache dans leurs maisons.

bbc.com/afrique

Check Also

USA : Cette fille d’immigrés africains a été admise dans 11 écoles de médecine

Lily Zerihun, une résidente de Greensboro en Caroline du Nord, a été acceptée dans un ...

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: