Home / Radio / Actualités / L’Afrique du Sud justifie les 10 millions de dollars versés à la Fifa

L’Afrique du Sud justifie les 10 millions de dollars versés à la Fifa

fifagate

Le président de la Fédération sud-africaine Danny Jordaan a nié avoir versé tout pot-de-vin pour décrocher la Coupe du monde 2010.

Soupçonnée d’avoir versé un pot-de-vin à hauteur de 10 millions de dollars pour l’organisation du Mondial 2010, l’Afrique du Sud est dans le viseur des justices américaine et suisse depuis l’éclatementde l’affaire du Fifagate et la vague d’interpellations de membres de l’instance, avec le congrès qui a vu Sepp Blatter être reconduit pour un 5e mandat.

Il est reproché aux Bafana Bafana, dans l’acte d’accusation de la justice américaine, d’avoir versé 10 millions de dollars à Jack Warner, ancien président de la Confédération nord-américaine de football (Concacaf), en échange de trois voix en faveur de l’Afrique du Sud lors du vote pour désigner le pays hôte de la compétition.

Ce dont se défend le président de la Fédération sud-africaine, Danny Jordaan, même s’il a confirme que cette somme a été versée à la Fifa… mais 4 ans après le choix de son pays. “Comment aurions-nous pu payer un pot-de-vin pour des voix quatre ans après avoir été choisis ?”, s’interroge le dirigeant auprès du Sunday Independent. “Je n’ai jamais payé de pot-de-vin ou accepté de pot-de-vin de qui que ce soit de toute ma vie.”

Les membres du comité exécutif bientôt entendus

Selon le même média, les 10 millions versés à la Concacaf ont été déduits des 100 millions de dollars versés par l’Afrique du Sud à la Fifa pour l’organisation de la Coupe du monde 2010. Somme qui aurait été utilisée pour des programmes de développement de la confédération nord-américaine.

Alors que sur l’ensemble des personnes interpellées depuis mercredi, dont Jack Warner, sept refusent pour l’heure d’être extradées vers les Etats-Unis, la justice suisse a de son côté indiqué qu’elle allait désormais tenter d’entendre les membres du comité exécutif de la Fifa ne résidant pas sur le sol suisse, mais qui ont voté pour désigner le pays hôte du Mondial 2010, pour lequel l’Egypte et le Maroc étaient également en lice.

Issa Hayatou, président de la Confédération africaine de football, qui avait éconduit la police mercredi en refusant de répondre à des questions sans mandat au préalable, fait partie des sept dirigeants sur la liste avec l’Egyptien Hany Abo Rida, le Belge Michel D’Hooge, le Chypriote Marios Lefkaritis, l’Espagnol Angel Miguel Villar Llona, le Russe Vitaly Mutko et le Turc Senes Erzik.

slateafrique

Check Also

Russie-Afrique : Moscou, cet ami qui nous veut du bien

 En septembre dernier, lors d’une rencontre avec le président guinéen Alpha Condé, le chef d’Etat …

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: