Home / Radio / Actualités / Le président tchadien réclame au Nigeria une meilleure coordination contre Boko Haram

Le président tchadien réclame au Nigeria une meilleure coordination contre Boko Haram

idriss deby et buhari

Le président tchadien Idriss Deby, qui s’est rendu lundi au Nigeria pour rencontrer le président sortant Goodluck Jonathan et son successeur Muhammadu Buhari, a réclamé à nouveau une meilleure coordination des armées de la région dans la lutte contre Boko Haram.

“Si nous devons continuer la lutte encore et attraper (le chef du groupe islamiste) Abubakar Shekau, il faudra que les armées travaillent ensemble”, a souligné Idriss Deby à Abuja.

“Boko Haram a été cassé mais n’est pas terminé”, a-t-il déclaré à la presse. “Notre point faible: nous n’avons pas pu coordonner les opérations sur le terrain” entre les armées tchadienne et nigériane. Et cela “a été bien exploité par Abubakar Shekau”, qui n’a toujours pas été retrouvé, a-t-il ajouté.

“S’il y avait eu une meilleure coopération” sur le terrain, “Shekau aurait été anéanti avec tout son état-major”, a-t-il estimé.

L’armée tchadienne participe en première ligne, depuis février, à une opération militaire régionale visant à chasser le groupe islamiste des pans entiers de territoire qu’il avait capturés dans le nord-est du Nigeria.

L’armée nigériane a repris beaucoup de terrain depuis le début de l’opération, mais M. Deby s’est déjà plaint à plusieurs reprises du manque de coopération d’Abuja.

Selon des sources militaires tchadiennes, environ 5.000 soldats tchadiens sont engagés dans la lutte contre Boko Haram. En avril, N’Djamena avait déploré la mort de 71 soldats dans le cadre de cette opération, à laquelle prennent également part les armées nigérienne et camerounaise.

Quelques jours avant l’élection présidentielle nigériane en mars, M. Deby avait critiqué publiquement l’inertie de M. Jonathan et son administration et l’absence de militaires nigérians sur le terrain.

M. Deby a félicité lundi M. Jonathan, qu’il a qualifié de “panafricaniste” et de “grand démocrate”, pour avoir contribué à la stabilité et à la paix de toute la région en reconnaissant sa défaite avant même la publication des résultats officiels, parce que “quand le Nigeria tousse, tous les pays voisins s’enrhument”.

Il s’est ensuite entretenu avec M. Buhari, qui prend ses fonctions le 29 mai, mais n’a pas donné de détails sur la teneur de leurs discussions.

Africatime

Check Also

Tanzanie: les opérateurs du mobile écopent d’une amende globale d’1,6 million $ pour violation des règles de l’identification des abonnés

L’Autorité de régulation des communications de Tanzanie (TCRA) a sanctionné tous les opérateurs de téléphonie ...

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: