Home / Radio / Actualités / Les Etats-Unis déçus que l’Afrique du sud laisse repartir libre Omar el-Béchir

Les Etats-Unis déçus que l’Afrique du sud laisse repartir libre Omar el-Béchir

Bechir-et-zuma

Avec ce nouvel épisode de la CPI ne s’en prenant qu’aux Africains, il est grand temps que les pays africains quittent très rapidement ce machin dit « Traité de Rome ». Mais quelle idée saugrenue de signer tout et n’importe quoi ? Hélas, la vraie blague du jour est la réaction américaine, sachant que ce pays ne fait pas partie de la CPI et par conséquent, n’a jamais signé le Traité de Rome. De quoi je me mêle ? Certains juristes sud-africains accusent leur Gouvernement d’avoir violé la Constitution. Quelle bande de nigauds !

Prendre les autres pour des cons

Voulant jouer les gendarmes du monde mais refusant que ses citoyens répondent à des tribunaux dits « étrangers », les Etats-Unis ont fait part de leur «vive inquiétude». «Nous appelons le gouvernement sud-africain à soutenir ces efforts de la communauté internationale pour faire rendre justice aux victimes de ces crimes haineux», indique un communiqué du département d’Etat américain.

Quid des victimes irakiennes, libyennes, pakistanaises et afghanes ? Pour ne citer que ces derniers en occultant le massacre des Indiens ? Et que dire de la Traite négrière ? Il y a, de la part de la CPI et cette polarisation sur l’Afrique qui est crasse. Les huit pays pour lesquels elle a ouvert des enquêtes sont tous… africains.

A propos du sud Soudan et du Darfour

L’Occident se plaint aujourd’hui de l’invasion des migrants venus de Libye, de Syrie, de l’Érythrée et du Soudan. Il faut savoir une chose, il s’agit bel et bien du sud Soudan en guerre. Omar el-Béchir est-il le président de ce pays ? Les « qui » ont tout fait pour qu’il y ait sécession du Soudan ? Eh bien, ceux qui crient au loup aujourd’hui avec une mauvaise foi ridicule.

Pour ceux qui lisent, comparent et analysent, et non les partisans du moindre effort, le cas du Darfour est une vaste escroquerie. Il faut savoir qu’il n’y a que 3 pays -de quoi je me mêle-, qui ont établi le bilan du conflit au Darfour: les États-Unis, Israël et le Canada. Ces derniers soupçonnent que ce conflit couvre un génocide ayant fait environ 300 000 morts. Au nom de quel principe ces trois pays seraient dans le vrai absolu ? Balivernes…

Les « qui » ont vraiment fait la guerre au Darfour ?

En réalité, pas le Gouvernement soudanais, qui est dans le collimateur des pays susnommés car, ce pays a abrité des terroristes, de Ben Laden en passant par Carlos, entre autres. Dans le conflit du Darfour, le Gouvernement Béchir est soupçonné, juste soupçonné, d’avoir aidé les Janjawids, milice arabophone et non arabe comme mentionné ici et là, en majorité des tribus Baggaras (1),  qui avait pris le dessus sur les autres tribus concernées par ce conflit tribal, les Masalits et les Zaghawas…

Le vrai enjeu dans le Darfour est la découverte du pétrole dans cette région et qui a suscité les convoitises. Si le conflit a largement été décrit en termes ethniques et politiques, il s’agit aussi d’une lutte pour les ressources pétrolières situées au sud et à l’ouest. Le Soudan s’est donc tourné vers la Chine. Le reste n’est que du verbiage vaseux.

La CPI et sa coquille vide

La CPI traque depuis 2009, le président soudanais sous des accusations fantaisistes. Elle a lancé contre lui deux mandats d’arrêt. Le premier pour crimes de guerre et contre l’humanité au Darfour, une région de l’ouest soudanais ravagée par les violences, le second en 2010, pour génocide. Encore faut-il avoir des preuves de ce que l’on avance. Le dossier libyen contre les Kadhafi est là pour démontrer le contraire…

Hormis la CPI venant à la rescousse des Etats-Unis, les pays occidentaux veulent la peau de Béchir. Les pays arabes du Golfe n’ont vraiment jamais menacé Omar el-Béchir lorsqu’il se rend sur place, encore moins la CPI qui n’attend que ses déplacements en Afrique. Washington impose au pays depuis 1997 un embargo criminel qui stérilise son économie. Le Soudan est-il en guerre contre les Etats-Unis ?

allainjules

Check Also

Le Rwanda s’ouvre à tous les pays du monde en supprimant les visas

Le Rwanda, désormais un pays sans barrière dans la circulation des pays et des biens. …

Leave a Reply

link_BarTELECHARGER notre TOOLSBAR  pour PLUS de LIBERTE

%d bloggers like this: